Chine

 

Cette année, durant la semaine de la golden-week (semaine fériée au Japon) c'est vers Pékin que nous nous sommes envolés.En quelques jours, on a marché sur les pas des athlètes des JO 2008 et découvert une métropole historique et moderne à la fois.

Pékin, appelée Beijing ("capitale du Nord") est surprenante par son patrimoine historique et sa volonté de s'imposer dans la modernité.C'est le centre économique, politique et culturel du pays.On y compte 18 arrondissements, une superficie totale de 16800 km2 et une population de 17 millions d'habitants...

Imposant centre industriel et commercial, Pékin est située dans l'une des régions les plus riches du pays, notamment avec la présence des mines de fer et de charbon.Les secteurs traditionnels comme la sculpture de jade, de laques ou les tapis tissés sont toujours des ressources importantes pour la cité.La ville se développe grâce à sa diversité de secteurs économiques : agroalimentaire, textiles, confection, chimie, papeterie, électronique, métallurgie, automobile, mécanique de précision et tourisme.

Les multiples transformations de Pékin ont conduit à un développement urbain considérable et une croissance de l'économie de la ville.

ville

 

Avec, en plus, l'organisation des JO, certains spécialistes parlent de renaissance culturelle.

Quand on débarque à Beijing, on atterrit dans un aéroport à la pointe de la modernité. Il est très facile de repérer la file d'attente des taxis mais pour se faire accompagner à la bonne destination, il vaut mieux prévoir un plan écrit en chinois ! Les chinois parlent très peu anglais mais font des efforts pour s'adresser aux étrangers en parlant plus fort !Cela donne lieu à des situations assez comiques...

J'ai été surprise par leur désir de nous faire comprendre à tout prix leur langue alors que c'était peine perdue.

Quand on vient du Japon, le choc culturel est immense... Dès le trajet en avion, Lorina et Mathis souriaient d'entendre l'hôtesse parler chinois.

Quand on est habitué aux codes de la société japonaise où chaque chose est à sa place, on a une impression de grand désordre en arrivant à Pekin! Les chinois parlent fort, ne connaissent pas les files d'attente, chacun se faufilant quand bon lui semble, ils ne s'inclinent pas pour saluer ou remercier mais on devine que la présence de touristes étrangers sur leur sol les rend fiers et curieux de mieux nous connaitre...La circulation sur la route est impressionnante, il y a autant de bus que de voitures ou de vélos qui utilisent les mêmes couloirs.C'est très bruyant, ça klaxonne souvent et bien sûr, la pollution fait partie de l'ambiance.Cette image collait vraiment aux clichés: le monde grouillant sur les routes ou les trottoirs, c'est exactement ce qu'on a vu en arrivant à Pékin !

La foule, partout, partout...

foule___Pekin

Des deux-roues surprenants au milieu des routes.On dirait que les chinois se bricolent leur vélo multi-fonctions...

v_lo Véhicule de fonction devant ce restaurant...

v_lo_2 Tiens un déménageur !

Premier aperçu de Pékin : des autoroutes et des grands buildings avant de découvrir les trésors cachés, des chinois plutôt accueillants mais avec lesquels la communication est bien souvent une barrière infrachissable.Beaucoup de sourires en notre direction et des regards appuyés sur nous quatre.Heureusement que les JO sont passés par là, je me demande quelle était leur réaction avant, quand ils voyaient des étrangers.On avait cette impression d'être par moments des bêtes curieuses...ou des stars !!!Dès qu'on s'installait quelque part, les chinois nous mitraillaient de photos et voulaient poser avec les enfants !C'est rigolo cinq minutes mais Lorina s'est vite lassée de sa popularité !En effet, c'est la première fois dans un pays d'Asie qu'elle remporte autant de succès.En principe, les asiatiques mettent sur un piédestal les petits garçons...En Chine, c'est Lorina qui se faisait repérer partout où on allait, les chinoises voulaient une photo souvenir...C'était toujours une demande attendrissante mais pour Lorina, cela tournait au harcèlement, elle n'osait plus quitter sa casquette et ses lunettes et évitait de regarder les gens...la pauvre ! Au moins, elle aura vécu dans la peau d'une star quelques jours...En arrivant à Tokyo, elle était soulagée de ce côté-là et m'a dit :"Ici, les japonais ne me regardent pas comme les chinois , ils ont l'habitude de me voir, c'est pour ça ! "

Mais malgré les lunettes et la casquette, elle se faissait arrêter par les groupies...

lorina

Qui aurait cru que mes enfants seraient les nouvelles stars du stade olympique de Beijing ?

Tous les regards étaient tournés vers eux  et ils ont dû se prêter au jeu de plusieurs séances photos...

lorina_et_Mathis_2

                                                             JO_6

Après notre première nuit à Pékin, un bol d'air s'imposait déjà...Dès le matin, depuis la fenêtre de notre hôtel, une brume de pollution surplombait la ville...

De Pékin, on a parcouru 90 kilomètres en taxi pour commencer à rêver en posant nos pas sur la grande muraille.Ce fut le premier objectif de notre séjour.Les chinois pensent que tout visiteur de Pékin doit avoir deux priorités : marcher sur la grande muraille et manger du canard laqué !On a fait les deux !

On savait que notre séjour serait trop bref pour s'attarder sur toutes les richesses de Pékin alors dès le premier jour, on a suivi les conseils de nos hôtes les chinois !

Lorina et Mathis connaissaient la grande muraille par les livres et dessins animés, ils n'avaient pas l'impression de débarquer en terre inconnue mais plutôt d'atteindre avec nous cet objectif des vacances fixé depuis quelques temps déjà.Et puis, il faut le dire, un intérêt certain pour eux a motivé leur marche à pieds : la section choisie pouvait se descendre en luge sur un toboggan !La grande muraille à toutes vitesses, c'est deux fois plus drôle !

De mon côté, j'ai été très impressionnée et conquise par cette immense structure bâtie dans un cadre splendide.Les 4 kilomètres parcourus n'étaient évidemment qu'une poussière de la muraille mais cette approche a été suffisante pour se faire une idée de cette construction grandiose.La distance parcourue n'était que du plaisir et pourtant à chaque pas posé, on avait l'impression d'accomplir un exploit. Marcher sur la grande muraille ne peut pas laisser indifférent c'est certain...

 

 

 

La grande muraille, l'une des sept merveilles du monde de nos jours.

 

MURAILLE1

 

Long serpent de pierre et terre jaune qui rampe sur 5000 kilomètres...

Il franchit les collines, s'enfonce dans les vallées, longe les précipices, s'élève jusqu'à 1200 mètres, court sur la cime des montagnes,disparaît, réapparaît, épousant tous les accidents du terrain.Sa hauteur varie de 5 à 10 mètres. Des tours de guets de 12 mètres de haut sont placés tous les 200 mètres environ.

Quand on regarde pour la première fois la grande muraille, il est impossible de ne pas être impressionné par cette structure fabriquée par l'homme.La construction a commencé au 7ème siècle avant J.-C mais on a continué à ajouter des sections et à reconstruire juqu' au 16ème siècle ap J.-C...

La grande muraille a été construite pour empêcher l'entrée des guerriers qui envahissaient la Chine en venant du Nord.C'est le plus gigantesque ouvrage défensif de la Chine antique.

La section Badaling est la mieux préservée: la grande muraille serpente à travers les montagnes à perte de vue.Elle se parcourt sur deux kilomètres dans un sens puis dans l'autre avant de prendre un téléphérique qui mène au sommet.

muraille_2 Nous y sommes et c'est grandiose !

                                                            muraille_12

Lorina et Mathis ont adoré le passage dans les tours de guets...Les quelques gouttes de pluie ont été suffisantes pour acheter des imperméables chinois vendus sur le chemin...puis le temps s'est éclairci au fil de notre ascension...

 

    muraille_6Muraille_7

 

                                                                 muraille_8muraille_9  muraille_10

                                                                muraille_13muraille_14

La vue imprenable sur la muraille laisse songeur... muraille_17

Retour sur Pékin, de belles images en tête, on décide de faire une halte sur la célèbre place ...

La place Tiananmen , la plus grande du monde est le centre de la ville.Cette place gigantesque peut accueillir plus d'un million de personnes.Très surveillée, en raison de son symbolisme historique, elle est un haut lieu du tourisme à Pékin.

C'est ici que Mao Zedong proclama la République populaire de Chine en 1949.

Protégée par ses gardes, scrutée par des caméras de sécurité, le portrait de Mao, imposant, est accompagné d'une inscription à la gloire du communisme : "Vive l'union entre les peuples et longue vie à la République de Chine".

Tous les matins, au point du jour, le drapeau chinois est hissé devant la foule toujours nombreuse lors d'une cérémonie militaire.

On se souvient des manifestations sur cette place en 1989 où des étudiants exigeaient des réformes du système politique et dénonçaient la corruption en République poupulaire de Chine.Le massacre final de manifestants pacifistes est l'une des images fortes de la lutte pour la démocratie dans le monde entier.Appuyée par des chars, l'armée populaire a envahi la place Tienanmen le 4 juin 1989, semant la terreur et la mort de 1400 étudiants. Aujourd'hui encore, il n'est pas autorisé d'aborder ce sujet en Chine.

 

En chinois "men" signifie "porte" et "Tian'nan" se traduit par "paix céleste". La place Tiananmen veut donc dire "porte de la paix céleste", porte par laquelle, on accède à la cité interdite...

place_tiannanmen_2

place_Tiananmen des militaires font le tour de la place au pas

  IMG_5824 place_Tiananmen_3 entrée de la cité interdite

place_Tiananmen_5 faire une pause sur la place...

                                 

                              

La cité interdite :

La Cité interdite est le symbole de la ville et le monument le plus visité de Chine, il est classé au patrimoine mondial de l'UNESCO.Il s'agit de l'ancien palais des empereurs Ming et Qing du XV ème siècle jusqu'au début du siècle dernier en 1911.

Ce bâtiment englobe une surface de 72 hectares et laisse apparaître 8000 pièces différentes.24 empereurs se succèdent en son sein de 1420 à 1911. Véritable ville dans la ville, ces derniers sortaient de la cité interdite que de façon très exceptionnelle. Il faut imaginer une vie cloîtrée derrière un mur d'enceinte, sans paysage, sans connaissance du monde extérieur.Les futures épouses entraient dans le palais impérial dès l'âge de 14 ans pour ne jamais y ressortir...

Quant au peuple, il n'avait même pas le droit de poser son regard sur ce palais impérial, d'où son nom de "cité interdite"...

Notre court séjour à Pékin ne nous a pas permis de nous attarder sur cette visite qui peut facilement prendre plusieurs jours...Une balade aux alentours a été l'occasion d'avoir une vue dégagée sur le palais impérial...

IMG_5942 IMG_5943

IMG_5947 IMG_5946

entr_e_cit__interdite

Avec les enfants, on a choisi le plus agréable pour eux aussi: la découverte des jardins de la cité interdite...

jardin_cit__interdite

La photo suivante a été la plus belle chose de Chine ...vue par Lorina !Ce parterre de fleurs évoquait pour elle un moulin qui rejette de la fumée...et c'est ce qu'elle raconte quand on lui demande ce qu'elle a préféré de son séjour à Pékin !

jardin

Et pendant ce temps, que mange-t-on en Chine ?

Comme je l'ai indiqué plus haut, la spécialité de Pékin est le canard laqué.Dans cette région de Chine, le blé et le millet étaient autrefois plus abondants que le riz...Le canard  est servi avec des aliments typiques de la Chine: des crêpes à la farine de blé,de la ciboulette, et une pâte à base de haricots fermentés : un véritable délice ! Pékin est un plaisir pour les papilles !

Sur les marchés,on trouve aussi des bizarreries chinoises comme des brochettes de scorpions (non, non, on n'a pas osé goûter !)

scorpions La photo est trouble mais on devine de quoi il s'agit...

 

En Chine la nourriture est une préoccupation importante et manger est sans doute la principale activité sociale de la capitale.Les dîners sont animés, bruyants voire chaotiques.Les chinois ne se formalisent pas des éclaboussures provoquées par celui qui tient mal ses baguettes et il est normal de recracher dans son assiette ou sous la table.

Au restaurant, à côté de nous,quelle surprise de voir une jeune fille recracher ses os de canard dans son assiette face à son fiancé...Tout un art !

On savait que les chinois crachaient bruyamment dans la rue mais Mathis a été le premier déçu de ne pas en voir autant que ça.Il s'imaginait que tous les chinois allaient cracher parterre, partout.Durant notre séjour, on a bien assisté à quelques crachats mais bon, pas de quoi généraliser sur tous les chinois !

On a même été agréablement surpris par les efforts entrepris au niveau de la propreté des rues (présence régulière de balayeurs et de poubelles)

Le plus surprenant est sans doute l'hygiène corporelle chez les tout-petits...Les bébés chinois n'ont pas de couches mais une ouverture sur l'entre-jambe du pantalon !Dans les bras de leur mère ou debout dans la rue, on aperçoit plein de petites paires de fesses à l'air !On a vu un tout-petit écarter les jambes pour faire pipi par terre puis continuer son chemin...Pour le reste, je me demande encore comment ils gèrent ?

Derrière ses nombreuses routes et sa vie urbaine très bruyante, Pékin offre des espaces verts et des possibilités de balades sur l'eau pour s'évader agréablement quelques heures...

 

 

 

IMG_5840

Le palais d'été de Beijing , créé en 1750 est un chef d'oeuvre de l'art des jardins paysagers chinois.Il intègre le paysage naturel des collines et des plans d'eau à des éléments de fabrication humaine tels que pavillons,salles, palais, temples et ponts pour en faire un ensemble harmonieux et exceptionnel du point de vue esthétique.Les jardins impériaux chinois, illustrés par le palais d'été , constituent un puissant symbole de l'une des principales civilisations du monde.

Ce lieu couvre 300 hectares dont les 4/5 sont occupés par le lac Kunming.De nos jours, il est un lieu de loisir très prisé des chinois. Ils peuvent s'adonner aux joies de la natation, du bateau ou du pédalo l'été alors que l'hiver ce grand lac devient le paradis des patineurs.

Vues sur le lac Kunming:

IMG_5843

palais_d__t__11

palais_d__t__18

palais_d__t__17 palais_d__t__19

palais_d__t__20 palais_d__t__21

palais_d_t__22 IMG_5841

Ce jour-là, un samedi ensoleillé, nous n'étions pas les seuls à visiter les grands espaces du palais d'été.Les enfants étaient sûrs que le climat était lié à son nom...Et oui, notre séjour à Pékin a été l'occasion de vivre un été prématuré, la température a grimpé jusqu'à 33°...

Après les vues sur le lac, les merveilles de l'architecture chinoise...

palais_d__t__3

palais_d__t__2 palais_d__t__4

palais_d__t__5 palais_d__t__6

palais_d__t__10

palais_d__t__7 palais_d__t__8

palais_d__t__9 palais_d__t__12

palais_d__t__13 palais_d__t__14

Après s'être attardés sur les lieux historiques de Pékin, retour dans le monde moderne, sur les traces des athlètes , quelques mois plus tard...

IMG_5900

J'avoue ne pas avoir été trop motivée pour visiter le stade olympique mais l'immense joie de Mathis de poser ses pieds sur les pistes des athlètes a effacé tous mes doutes.Mathis avait suivi les JO l'été dernier à la TV, il a vu son papa jouer aux jeux des JO sur la PS3, il s'intéresse à tous les sports et aux drapeaux de tous les pays.Son regard et ses questions en disaient long sur son bonheur de découvrir le stade des JO en vrai !

JO7 Juste un peu fier ...

JO Visite guidée du papa au fiston !

JO_2 "Tu vois là-bas mon petit gars !"

JO_5 "Il y a un hic...où est la VRAIE piste ?"

JO_3 "Et voilà, j'ai trouvé !"

Ouf, Mathis a échappé aux regards des méchants !!!

JO4

La chaleur nous poussait vers les espaces verts et heureusement la ville de Pékin n'en manque pas !

 

Le parc Jingshan, un des plus beaux de la capitale, est aussi le lieu de rendez-vous des personnes âgées qui viennent se détendre en poussant la chansonnette ou en mimant des cérémonies diverses.On a donc assisté à des chants traditionnels chinois chantés par les promeneurs du dimanche...

 

parc

parc_10 parc_11

La butte du parc est au nord du Palais impérial: elle avait pour mission de le protéger des vents froids ou des vents de sable.On a bien compris !Même sans vent apparent, une poussière jaune venant du désert de Gobi recouvre Pékin à cette saison-là...

parc_12 Mathis le plus poussiéreux ne semblait pas géné..

C'est en haut de ce parc, sur une colline, qu'on a profité de la vue imprenable sur la cité interdite en gravissant des marches, en longeant des monuments du XVI ème siècle.

parc_2

parc_3

La promenade en bateau est l'incontournable rituel des familles pékinoises.Pour nous, ce fut l'occasion de récompenser les enfants d'avoir bien marché avec leurs petites jambes !

parc_5 parc_6

parc_7 parc_9

parc_8

De notre rapide aperçu de Pékin, nous pouvons dire que la capitale chinoise est touchante et monstrueuse, gracieuse et grouillante, ensoleillée et polluée...Pékin qui s'offre le luxe d'être à la fois exemplaire et régulièrement critiquée par la communauté internationale correspond à certains clichés que l'on peut s'en faire mais la contemplation de son impossible immobilisme renvoie  plusieurs images de la vie pékinoise.Rares, sont à Pékin , les quartiers sans intérêts.Débordante d'activités, Pékin qui vibre d'une énergie bien particulière est aujourd'hui plus palpitante, plus chaotique et plus fascinante que jamais.Avec ce voyage, nous avons découvert une autre face de l'Asie ...